Webzine Danse Orientale

Global webzine

Un réseau informatique de qualité avec de l’occasion ?

Networking equipment - thanks to Flickr
Networking equipment – thanks to Flickr

L’installation d’un réseau informatique est une étape très importante mais coûteuse de la vie d’une entreprise surtout si l’on vise des équipements de qualité et neufs. Cette problématique est d’autant plus d’actualité que la technologie des équipements installés peut vite devenir obsolète et impliquer un besoin de rénovation assez rapide.

Néanmoins, il existe une solution bien réelle pouvant vous faire épargner près de 90% du coût de votre installation informatique : les équipements d’occasion.

Les équipements informatiques d’occasion : une alternative sérieuse ?

Si les économies sont bien réelles (jusqu’à plus de 90%), est-ce que l’alternative de l’occasion en vaut vraiment la chandelle ? La réponse est clairement positive.

Les arguments sont nombreux. Il y a bien sûr le gain en termes de coût, mais aussi la fiabilité des équipements d’occasion souvent testés et certifiés comme neufs, l’expertise et le conseil de vrais professionnels, la possibilité de commander sur internet avec des délais de livraison rapides et, cerise sur le gâteau, une garantie (à vie pour certains vendeurs).

De plus, les vendeurs actuels proposent un large choix de produits et de marques (même les plus grandes marques sont disponibles) avec des stocks en quantité assez importante.

Bien choisir son fournisseur d’équipements informatiques/réseau d’occasion

Cependant, le choix du fournisseur de ces équipements d’occasion est primordial, surtout quand il s’agit de viser des équipements de qualité et de marque (Cisco par exemple). Par exemple, nous pouvons citer Aliter Networks comme un des meilleurs sites de vente d’équipements d’occasion pour les réseaux informatiques (surtout de marque Cisco).

Sur son site web, Aliter Networks propose du matériel de qualité de marque Cisco, testé sur plus de 26 critères, tels que les Cisco Switches les Cisco routeurs, des équipements de téléphonie VoIP, de sécurité informatique (comme les Firewall), des solutions Wireless, etc.

Ce site propose également de livrer rapidement et partout dans le monde le matériel d’occasion et reconditionné à neuf testé par une équipe de professionnels des réseaux informatiques. La gamme proposée de produits est assez complète et déjà disponible en stocks. A la clé, vous aurez l’assistance d’experts Cisco Certified et une garantie à vie sur tous les produits.

Firewall et sécurité des réseaux informatiques

Security lock - thanks to Flickr
Security lock – thanks to Flickr

Firewall et sécurité des réseaux informatiques

La sécurité informatique constitue, de nos jours, un enjeu majeur aussi bien pour les entreprises ou pour les particuliers surtout avec la recrudescence de des menaces informatiques, notamment sur internet. Une solution efficace existe : le Firewall.

Qu’est ce qu’un Firewall ? Comment fonctionne-t-il ?

Un pare-feu, Firewall en anglais, est un dispositif informatique qui agit comme une barrière entre un réseau local (à protéger) et un autre réseau externe non sûr, tel qu’internet.

Les Firewall ont deux objectifs principaux. Premièrement, c’est de protéger les utilisateurs d’un réseau local contre les malwares (virus, cheval de troie « trojan », etc.) mais aussi contre la simple divulgation d’informations en dehors du réseau pour lesquelles elles étaient destinées. Deuxièmement,  c’est de protéger les serveurs informatiques eux-mêmes contre les attaques externes (par exemple des commandes dangereuses de type Telnet ou Sendmail) et contre tout changement non autorisé de fichiers (modification ou suppression de fichiers).

C’est intéressant de savoir qu’un Firewall agit en tant que « pont » (ou « mur » selon les cas) entre le réseau local et l’extérieur (internet) réduisant ainsi les points de transmission avec l’extérieur à un seul point et réduisant ainsi grandement la zone de vulnérabilité surtout pour des réseaux assez complexes.

Comment fonctionne un Firewall ?

Un Firewall peut être logiciel (souvent le cas pour les particuliers) mais, pour des besoins plus poussés comme celui des entreprises, un Firewall matériel devient de plus en plus obligatoire. Dans les deux cas, la configuration du Firewall doit être réalisée par l’administrateur réseau qui fixera une liste de règles à respecter dont l’ensemble agit comme un filtre avec l’extérieur et permet d’éviter les intrusions non autorisées.

Des Firewalls différents selon les besoins

Plus le réseau et les besoins de sécurité sont complexes, plus il faudra opter pour un Firewall de qualité, les plus connus étant les Firewall de marque Cisco. Ces derniers se déclinent en différents modèles selon les fonctionnalités, les plus répandus étant : la gamme « Cisco PIX Firewall » qui fut l’un des tous premiers firewall mis sur le marché par Cisco, la gamme « Cisco IOS Firewall » qui est une solution logicielle à intégrer dans les routeurs Cisco et enfin la gamme « Cisco ASA » ( pour Adaptive Security Appliance) qui fait partie de la dernière génération de Firewall, sûrement la plus complète.

Il faut savoir aussi que plusieurs fournisseurs proposent la vente de Firewall Cisco d’occasion et vous permettront de réaliser de sérieuses économies (jusqu’à 90%) comme la société Aliter Networks possédant des références solides.

Filaire vs Wifi : Que privilégier pour son réseau informatique ?

Networking cables - thanks to Wikimedia
Networking cables – thanks to Wikimedia

Aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, la question de savoir quelle est la meilleure façon de construire son réseau local, éventuellement de se connecter à internet, n’a jamais été aussi d’actualité. Deux candidats sont en lice, le classique Filaire et le Wifi (pour « Wireless » en anglais signifiant « sans fil »).

De nos jours, le terme « Filaire » renvoie à deux types de technologies fondamentalement différentes : le fameux Ethernet et le CPL. L’usage actuel du CPL étant plutôt peu répandu, nous utiliserons dans cet article le mot Filaire exclusivement pour désigner une connexion par câble Ethernet.

Le Wifi : préféré par les particuliers, boudé par les entreprises

Il n’est aucun doute qu’avec la démocratisation des routeurs internet modernes « all-in-one », encore appelés Box, le Wifi a conquis le plus grand nombre par sa simplicité. Plus besoin d’encombrer son salon de fils ou de compétences poussées en informatique pour connecter son ordinateur à internet et à son réseau domestique (télévisions, smartphones, imprimantes, autres ordinateurs, etc.).

Néanmoins, et malgré le nombre croissant de professionnels qui y succombent, le Wifi ne fait toujours pas l’unanimité chez les entreprises et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, pour des raisons techniques (le taux de transfert et la stabilité du réseau étant limités par rapport à son homologue filaire) mais aussi pour des raisons de sécurité pour laquelle les entreprises attachent à l’évidence beaucoup d’importance. Il faut reconnaître néanmoins que sur ce dernier point, le WiFi a fait d’énormes avancées en passant du système de cryptage WEP, piratable en quelques secondes, à des cryptages plus robustes tel que le WPA, le TKIP et le WPA2.

Le Filaire demeure le choix préféré des entreprises

Les performances d’une connexion par Ethernet n’est plus à démontrer puisqu’elle a été largement expérimentée aussi bien par les particuliers (avant l’avènement du Wifi et même aujourd’hui pour certains inconditionnels du câble) que par les entreprises.

Tous s’accordent à dire qu’un réseau basé sur un câblage Ethernet est d’une qualité supérieure au Wi-Fi. En effet, le Filaire se rapproche davantage de ses performances théoriques car moins exposé perturbations électromagnétiques que le Wifi. La sécurité d’un réseau câblé (réseau physique) est un autre argument de taille qui plaide en faveur du Filaire, surtout pour les entreprises.

Le choix du Filaire nécessite, néanmoins, debien penser l’architecture de son réseau et de l’optimiser par l’ajout de plusieurs composants informatiques tels que des commutateurs (encore appelés Cisco switches), des routeurs, des firewalls, etc.

Internet par la lumière bientôt possible grâce au LiFi

Fiber optics - thanks to Wikimedia.org
Fiber optics – thanks to Wikimedia.org

Internet par la lumière bientôt possible grâce au LiFi

Apparue depuis à peu près deux années, le Li-Fi (pour « Light Fidelity ») est une nouvelle technologie qui commence à séduire les entreprises et les particuliers. En effet, le Li-Fi rend possible le transfert des données (fichiers, vidéos, images, sons, etc.) d’un appareil à un autre grâce à la lumière.

A terme, cette technologie pourra même remplacer le Wi-Fi, surtout pour la diffusion des données dans un périmètre bien déterminé.

Comment se connecter à internet avec le Li-Fi ?

Cette nouvelle technologie permet d’envoyer des informations grâce à la lumière LED. Lorsque les ampoules LED s’illuminent et s’éteignent plusieurs fois, cela crée des fréquences qui permettent le transfert des données sur le réseau. Ces changements de fréquences ne peuvent pas être perçus à l’œil nu et permettent d’avoir une connexion à haut-débit.

Le premier spécimen Li-Fi a déjà été développé par la société française Lucibel spécialiste de l’éclairage LED et révélé au public le 11 septembre 2015.  Et selon Edouard Lebrun, le directeur de ce projet : « C’est une première en Europe. Jusqu’à maintenant, les solutions proposées étaient unidirectionnelles avec un flux descendant et bas débit essentiellement utilisé pour faire de la géolocalisation ».

A l’heure actuelle, le débit montant atteint par le Li-Fi est entre 5 et 10 Mbits/s et le débit descendant est de 10 Mbits/s. Cela correspond plus ou moins au débit d’une connexion ADSL via un router all-in-one de type « Box ».

Cette technologie sera certainement amenée à devenir un remplaçant sérieux du Wifi même si elle ne remplit pas toutes les fonctionnalités de ce dernier. Inversement, le Li-Fi possède à son tour de nombreux avantages que le Wifi n’a pas.

Avantages du Li-fi

Le plus grand avantage du Lifi c’est la Cisco sécurité. Vu que ce dernier fonctionne à partir de la lumière LED, il n’émet pas des ondes et donc il est plus sûr car les flux d’informations circulent dans la lumière.

Aussi, et vu que le Li-fi ne transmet pas d’ondes, il n’est pas dangereux pour la santé des personnes et perçu comme inoffensif pour le corps humain (en attendant la confirmation de tests plus élaborés).

Les premiers périphériques à base de Li-Fi devraient être commercialisés au courant de l’année prochaine (2016), ce qui ne manquera pas de réjouir les utilisateurs et les amateurs des réseaux informatiques et de haute technologie.

Le marché des ordinateurs en repli sauf pour Apple et Dell

Evolution - thanks to Wikimedia
Le marché des ordinateurs en repli sauf pour Apple et Dell

Alors que les fabricants d’ordinateurs prévoyaient une stabilisation de leurs ventes pour la rentrée 2015, les derniers chiffres indiquent une diminution assez significative de 7,7% des ventes de PC dans le monde au troisième trimestre 2015.

C’est ce que révèle le cabinet américain Gartner qui explique, en même temps, ce repli des ventes de PC par la concurrence de plus en plus rude imposée par les tablettes numériques, sans cesse en train de grappiller des parts de marché face à l’éternel PC.

Apple fait de nouveau l’exception, Dell aussi

La firme à la pomme a pu surperformer le marché en voyant ses ventes de Mac augmenter de 1,5% bénéficiant principalement de la conversion d’une partie de ses clients, accoutumés des iPhones et autres iPads, vers des Macs. Même constat pour Dell qui continue de bénéficier de sa notoriété, notamment auprès des étudiants et lycéens.

Quand aux deux leaders mondiaux, HP et Lenovo, ils ont également vu leurs ventes baisser de 4%. Malgré son pari audacieux de se lancer dans le segment des tablettes hybrides (mi-tablette, mi-PC), Lenovo n’a pas pu éviter la tendance à la baisse du marché. L’entrée en lice de Microsoft et son Surface Pro 3 (voire la version 4) ainsi qu’Apple et son iPad Pro sur le terrain des tablettes pro y est certainement pour quelque chose.

Les deux constructeurs taïwanais, Asus et Acer, malgré leurs efforts d’innovation ont enregistrés les plus mauvaises performances avec des ventes en diminution de respectivement 10% pour Asus et 20% pour Acer.

Windows 10 de Microsoft n’arrive pas à inverser la tendance

Officiellement sorti fin Juillet 2015, le nouveau système d’exploitation Windows 10 véhiculait avec lui l’espoir de Microsoft de dynamiser les ventes des ordinateurs, après à un Windows 8 controversé voire boudé.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Windows 10 n’est pas arrivé à inverser la tendance du marché avec des utilisateurs encore frileux de passer à un ce nouveau système d’exploitation jugé non révolutionnaire (malgré la mise à jour gratuite proposée par Microsoft) et des entreprises qui attendent certainement la stabilisation de la bête pour songer à renouveler leur flotte et repenser leurs réseaux.

Le nouvel iPad Pro d’Apple fait beaucoup parler de lui

An older version of the iPad - thanks to wikimedia.org
An older version of the iPad – thanks to wikimedia.org

Le nouvel iPad Pro d’Apple fait beaucoup parler de lui

Le nouvel iPad Pro d’Apple sortira en Novembre 2015 aux Etats-Unis. Ce nouveau produit vise évidemment les professionnels mais aussi les amateurs de la firme à la pomme ayant des besoins poussés et des exigences plus spécifiques de leur tablette.

Les caractéristiques techniques du nouvel iPad Pro

Lors de sa mythique keynote de Septembre 2015, Apple dévoilait sa plus grande tablette jamais construite à ce jour avec un écran de 12.9 pouces, baptisée iPad Air Pro (ou simplement iPad Pro pour les intimes).

Ce nouveau-né pèse environ 713 grammes,  présente une épaisseur de 6,1 millimètres et une autonomie de près de 10 heures annoncé par Apple. Suréquipé coté composantes techniques et doté de la dernière version 9 d’iOS (le classique système d’exploitation made in Apple), l’iPad Pro permet un usage plus poussé de la tablette visant les professionnels avec une performance qui surpasse tous les anciens iPad notamment l’iPad Air 2.

Quant à la résolution de l’écran, le Vice-Président Marketing d’Apple, Phill Schiller, a précisé que l’écran de l’iPad Pro est largement meilleur que celui du MacBook Pro Retina avec un nombre de pixels annoncé de 5,6 millions.

On ne se trompe probablement pas si l’on pense que ce nouvel iPad Pro viendra concurrencer les ordinateurs portables classiques, notamment ceux produits par la firme de Cupertino. Avec son processeur A9X, cette tablette pourra aisément égaler les performances des ordinateurs du moment.

Les deux nouveautés avec l’iPad Pro, un stylet et un clavier physique

De plus, l’iPad Pro apporte avec lui son lot de surprises avec un nouveau stylet, baptisé Apple Pencil, et un clavier physique, le Smart Keyboard, tous deux commercialisés séparément.

L’Apple Pencil est la définition du stylet moderne et est muni d’un capteur sensible aux pressions et aux inclinaisons. C’est un stylet très pointilleux qui ne fonctionne que sur le nouvel iPad Pro et seulement pour quelques applications (d’autres applications ne manqueront pas d’être présentes sur l’Appstore). L’utilisateur pourra même utiliser à la fois son doigt et l’Apple Pencil en même temps sur la tablette tactile.

Quant au clavier physique, il s’attache directement à l’étui de l’iPad et est pratique d’utilisation. Il sera ainsi possible de saisir des textes assez longs sans aucune difficulté. Par contre, le fait d’utiliser le clavier physique ne désactive pas la fonction du clavier virtuel, il faudrait réduire cette icone pour avoir plus de visibilité pour l’écran.

iPad Pro sera disponible dès Novembre 2015

La tablette ainsi que les accessoires seront disponibles à partir du mois de novembre 2015. Pour l’iPad Pro en version 32 Go, il faudra compter 799 $ et jusqu’à 949 $ pour la version 128 Go. Quant à la version 128 Go avec 4G, le prix sera de 1.079 $.  Pour les accessoires, le stylet coutera 99 $ et le clavier physique à 169 $.

Ainsi, il sera bientôt possible de profiter de ce nouvel iPad Pro, de lui trouver une place dans son espace de travail et de se connecter avec aussi bien sur son réseau professionnel que domestique. Les règles de sécurité ne devront évidemment pas être négligés pour les utilisateurs professionnels (Firewall, verrouillage de l’appareil, etc.).

Google lance son routeur Wi-Fi OnHub

Google OnHub
Google Onhub – thanks to OnHub store

Le nouveau routeur Wifi de Google, le OnHub fait déjà parler de lui avec un nouveau challenge tout clair : optimiser l’utilisation du réseau Wi-Fi domestique. Il fait partie de cette catégorie de routeurs modernes dits « all-in-one » (intégrant un routeur, un switch de base, un modem, un point d’accès WiFi, etc.).

OnHub, une utilisation simple et une couverture parfaite du réseau

Du point de vue design, ce nouveau routeur Wi-Fi de Google a une forme cylindrique, mixant design et simplicité, avec une hauteur de 19 cm et une rangée de six LED de couleurs. Il possède 13 antennes (six antennes de 2.4 Ghz, six antennes de 5 Ghz et une antenne de détection de congestions). Il dispose aussi d’un haut-parleur 3W, d’un port USB 3.0, de 1 Go de mémoire vive et de 4 Go de mémoire Flash construit par le chinois TP-Link. OnHub est compatible avec Bluetooth 4.0 Smart Ready, le Weave. Cette technologie lui permet de télécommander plusieurs appareils intelligents et « domotiques » dans la maison.

Sa fonction consiste à connecter tous les appareils d’une maison (smartphone, tablette) et tous les objets connectés (lampe, TV, etc.). Son utilisation est très simple ; elle se fait via une application sur smartphone (Android ou iOS). Il permet aussi à des visiteurs de la maison de se connecter sans pour autant leur fournir un mot de passe.

C’est à travers cette application mobile que se fait l’installation et la configuration du routeur OnHub. Cette application permet aussi d’avoir une idée précise sur l’état du réseau et de savoir la quantité de bande passante utilisée pour chaque appareil connecté.

Avec sa connexion ultra rapide, le OnHub permet de donner une idée sur les appareils connectés de la maison ayant le meilleur signal Wi-Fi. Aussi, il permet de fixer la priorité sur un des appareils connectés pour avoir un meilleur signal Wifi lorsque l’utilisateur en a vraiment besoin. En plus de cela, il fournit une connexion fiable et équitable dans toute la maison qui pourra être renforcée par l’ajout d’un Firewall (hardware ou software) surtout si l’on pense utiliser OnHub en tant que router dans un milieu plutôt professionnel.

Sur leur site, Google voit son nouveau bijou comme un appareil à Wi-Fi rapide, qui parle le langage de ses utilisateurs et qui s’améliore constamment.

L’appareil est disponible, pour le moment, sur Internet seulement, au prix de 199 $ (la majorité des routeurs ont des prix qui varient entre 100 $ et 200 $). Il sera par la suite commercialisé aux Etats-Unis et au Canada.